+ 33 616 11 44 44 contact@gowze.com

Nous avons une date encore théorique de déconfinement au 11 mai prochain.
Les transports en commun sont une inquiétude pour tous les usagers même en portant un masque. La voiture est le premier réflexe adopté pour le déplacement, en même temps, la saturation rapide des voies est incontournable. Nous pourrions passer des heures dans les embouteillages.

La situation à la sortie du confinement du 11 mai 2020

Les villes et les régions anticipent ce nouveau mode de transport indispensable. Des aménagements spécifiques pour les piétons et les cyclistes sont en cours. Un doublement des pistes actuelles est envisagé. Nice envisage de réserver aux vélos des routes entières à travers la ville, dans une ville où la circulation automobile est déjà saturée.

Le gouvernement veut éviter un report massif des Français sur les transports en commun et sur la voiture. Il va donc débloquer 20 millions d’euros pour encourager la pratique du vélo notamment pour se rendre au travail.
Pour les parisiens et les franciliens, depuis février 2020, la région IDF encourage ce mode de transport avec une aide sous conditions jusqu’à 500€ pour l’achat d’un vélo électrique.

Quelle est l’alternative logique aux transports en commun et à la voiture ? Le vélo électrique.

Pour rappel, 60% des trajets effectués aujourd’hui en France en voiture font moins de 5 kilomètres.

Le vélo est bien moins utilisé en France que par nos voisins européens. Cette nouvelle étape va certainement permettre à la France de rattraper son retard dans la culture vélo.
La crise covid accélère le choix du vélo à assistance électrique ou VAE comme nouveau moyen de transport.

Une bonne majorité des cyclistes choisissent ce mode de transport pour leur santé, l’environnement, le gain de temps et la liberté de mouvement.

Maintenant, avant de se décider, nous allons découvrir quels sont les bons crit!res de pour bien choisir son vélo électrique comme moyen de déplacement.

Le vélo à assistance électrique ou VAE demande un effort physique mesuré. Le fait de mouliner sans forcer permet de faire une réelle actiité physique. Avec son moteur électrique couplé à votre effort, vous gravirez les reliefs sans pour autant transpirer tout en gardant une bonne vitesse moyenne.

La distance

Tout d’abord, la distance qui sépare votre domicile de votre lieu de travail.
La batterie est le carburant de votre vélo en plus de votre effort physique.
Le vélo électrique est le moyen de transport le plus rapide en moyenne sur 10 km en ville. Bien sûr, tout en respectant le code de la route.

Pour toute distance inférieure à 10 km, vous serez à l’aise avec une batterie dont l’autonomie est d’environ 50 km. Comptez le chemin retour, les crochets pour les courses, la température extérieure qui influencent l’autonomie et les reliefs. Plus il fait froid moins l’autonomie est grande.
Cette distance de 10 km sera parcourue en 30 minutes environ ce qui est un bon temps pour un transport autonome.

Pour ceux qui envisagent une distance quotidienne de 20 km. nous recommandons un vélo électrique à autonomie de 60 à 80 km. Vous pouvez aussi vous munir d’un deuxième chargeur à laisser au bureau.
Dans ce cas prévoyez un vélo électrique pliant à monter au bureau et une batterie amovible.

Au delà de 20 km, prévoyez une batterie supplémentaire amovible.
Vous pouvez aussi mixer les moyens de transport appelé le déplacement multimodal. Parcourez une partie du trajet en voiture. Garez vous en périphérie, puis finissez votre trajet à vélo électrique pliant.

Le confort

Plus les roues sont grandes plus vous serez au confort. Choisissez bien un vélo à votre taille et adapté à votre morphologie. Pour un vélo de ville pliant, privilégiez des roues de 20′. En cas de crevaison, ayez toujours une chambre à air et les outils pour démonter et remonter votre pneu. Privilégiez un vélo avec des roues à démontage et remontage facile. Investissez dans des chambres à air et des pneus renforcés.

Où allez vous stocker votre vélo ?
En ville la contrainte est celle de l’espace. Un vélo électrique pliant sera plus pratique pour le monter dans un ascenseur et le stocker au bureau et dans un appartement. Choisissez un vélo électrique pliant léger pour affronter quelques marches, privilégiez alors des vélos légers de moins de 20 kg en magnesium ou en carbone.

Pour les grands vélos électriques de ville, proposez à votre employeur d’investir dans des espaces dédiés sécurisés.

La sécurité du cycliste

L’équipement est essentiel pour se protéger des aléas de la route.
En cas de chute, prévoir au minimum un casque et si possible des gants comme pour les scooters. Evitez les bras et les jambes nus.
Munissez vous d’un avertisseur sonore obligatoire et puissant. Prévoyez un éclairage de jour et de nuit.

En circulation, nous vous recommandons de bien tenir compte des angles morts des voitures et surtout les camions ou bus. C’est pour cela que les sas vélos existent, pour vous positionner en amont afin d’être visible des automobilistes.

Méfiez vous de la chaussée glissante, des trous, des plaques en fonte, des rails de tram, des bandes piètons, des plaques d’huile, …

Par temps de pluie, adoptez la cape large, adaptée et éventuellement des pantalons imperméables et couvres chaussures. Un sac à dos est préférable pour ranger le matériel et aussi protéger son dos en cas de chute.
Ouvrez l’oeil, et ne portez pas d’écouteurs.
Respectez le code de la route, roulez de préférence sur les chaussées dédiées aux vélos et attention aux piétons.

La sécurité du vélo

En ville, soyez à l’aise, vous devez dompter un vélo maniable et réactif. Surveillez l’usure de vos pneus, surtout dans les grandes villes avec les pavés. Privilégiez le freinage comme un des critères de choix de votre vélo électrique. Nous recommandons un freinage hydraulique à disque avant et arrière.
Soyez visible. Pensez que sous la pluie et en soirée vous devenez vulnérable. Enfin un antivol de bonne facture pour garder votre vélo électrique le plus longtemps possible. Le petit plus : Assurez votre vélo !

Le Budget

Comme vous le constatez, le choix de son vélo électrique n’est pas si simple. Investissez dès le début dans du bon matériel sur des marques reconnues. L’investissement initial est conséquent financièrement, en même temps, il restera toujours plus rentable qu’un déplacement en voiture. De plus, il est préférable d’investir dans un vélo électrique bien équipé de bonne facture, plutôt que de changer 2 fois de vélo. Les améliorations ne sont pas révolutionnaires dans le monde de la bicyclette.
Prévoir un budget Vélo 80% + accessoires 20%. Aidez vous des primes et subventions de vos villes, et consultez votre employeur pour les aides éventuelles.

Enfin, avant de payer, attention à la législation. Votre vélo doit respecter la norme européenne NF EN 15194, exigez impérativement le certificat de conformité. Attention aux importations dont les moteurs ne respectent pas toujours la puissance maximale de 250 Watts. Pour des vitesses assistées au delà de 25 km/h, les speed-bikes, n’hésitez pas à immatriculer votre vélo, et respectez les obligations légales.

Merci pour l’environnement, et maintenant, bonne route !

Comparatif des vélos électriques pliants Gocycle

Par Cyrille Malherbe Movinnov
Publié le 2 mai 2020